jeudi 12 mai 2016

A Murder Collection, musique du film de dans ta tête

On redémarre ce bloug, doucement.
Après une grosse pause, on recause musique.
Pas évident. Et pourtant, j'ai bien quelques albums à chroniquer. 

Mais pour me remettre en selle, j'ai envie de vous parler d'un album qui existe mais tout en n'existant pas tout à fait. 

Un album de Schrödinger ?
Non, de Lucas Giorgini.

Giorgini est un jeune compositeur autodidacte passionné par les slashers. Il a eu envie de composer une BO d'un film fictif dont la musique aurait pu être écrite à l'époque phare de ces films bien sanglants.
Avec des synthés et des instruments de l'époque, histoire de donner un petit son vintage. 
Constitué d'une suite de morceaux qui déroulent une ambiance bien stressante comme on pouvait la ressentir devant les aventures de Jason ou de Myers ou autres, l'album se laisse déguster et ravira mes amis rôlistes, mes amis romanciers, mes amis fanas de slasher, mes amis fanas de vinyle, bref, tous mes amis de bon goût, assurément.

C'est quoi cette histoire d'album qui existe et qui n'existe pas ?

Alors l'album, intitulé A Murder Collection, a besoin de vous pour exister pour de vrai, en fait. Physiquement. 

Il est déjà composé, il est prêt à naître.

Pour ça, le compositeur propose en effet un financement participatif.
Vous versez votre obole, vous le pré-achetez.
Si suffisamment de gens "cotisent", l'objet existe et vous recevez votre achat.
Si la levée de fond échoue, vous êtes remboursé(e). Mais triste. Mais remboursé.
Ce qui est vraiment bien, c'est que le prix de base est quand même carrément attractif.
En effet, pour 15 euros, frais de port non inclus, vous avez l'album en vinyle (limité à 500 copies) et en CD et en FLAC à télécharger. De quoi l'écouter partout, tranquille.
Vous pouvez bien évidemment donner plus, pour avoir plus de bonus mais ce prix plancher est vraiment dérisoire, vous ne pouvez qu'en convenir. 

Il faut quelque chose comme 160 acheteurs pour que le pressage puisse avoir lieu. 

A l'heure du grand retour de cette electro "minimaliste" un peu rétro, après le triomphe de la BO de Drive et tandis que le master Carpenter lui-même nous sort son deuxième volume des Lost Themes, encourageons-donc les efforts made in France d'un jeune auteur de talent.

Vous pouvez écouter trois morceaux pour vous faire une idée, par ici: CLIQUEZ.

Alors, voilà, sortez le porte-monnaie ! Moi, c'est fait.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire