lundi 30 mars 2015

A l'Est, du nouveau...

Courant avril devrait sortit mon quatrième fascicule chez le Carnoplaste. 

Je reviens chez M'sieur Darvel après avoir publié Midget Rampage, en septembre 2012. Trois ans, déjà ! 

J'en ai déjà parlé par ici, il s'agissait pour moi de participer à la très belle collection du Système solaire en 1920.

Avec un fascicule pour chaque planète (et même un peu plus car la Lune a déjà le sien, et pas des moindres, chroniqué en ces lieux, par ici), il s'agit de raconter tout plein d'histoires ayant lieu sur Mars, Mercure, Pluton et compagnie...

Des histoires empreintes d'une saveur "merveilleux-scientifique", cette proto-SF très française, que j'ai pu explorer par le passé en travaillant sur l'Encyclopédie de la Brigade Chimérique.

Pour ma part, comme le titre l'indique, je m'occupe de Saturne. 

L'illustration, superbe, de Jeam Tag, nous dévoile un très beau spécimen saturnien, aux prises avec un cosmonaute. Et le titre annonce la couleur (rouge, forcément), Soviets sur Saturne...

Je parlais de Brigade Chimérique mais ce fascicule a bel et bien un lien fort avec mon travail sur cette gamme car je recycle sans vergogne un scénario que j'avais écrit, qui était paru dans Aux confins du merveilleux-scientifique, à savoir "Les derniers dévots". 

Ce scénario avait été pour moi l'occasion de rendre hommage à Jean de la Hire (notamment à son roman La Roue Fulgurante, ce qui est probablement le premier space opera of the world) et à toute cette science-fiction un brin délirante, sans complexes et très dynamique, qui s'encombre bien peu des considérations scientifiques d'un Jules Verne. 
J'avais un attachement particulier à ce scénario, que j'avais fait jouer plusieurs fois. Et j'ai proposé à Robert Darvel de reprendre sa trame pour un fascicule. Exit Pluton, laissé à Brice Tarvel pour son très beau Pluie de Plomb sur Pluton (qui sort en même temps que Soviets sur Saturne... Cher lecteur, tu commences à voir comment se construisent les titres de cette collection, je pense), je me charge de Saturne. 

Saturne, ses anneaux, tout ça... Je me suis dit que j'aimerais bien proposer un cadre assez délirant. J'avais déjà mon peuple arachnoïde, pourquoi ne pas l'installer sur les anneaux, reliés entre eux par des toiles... Des toiles parcourues par des téléphériques... Un monde morcelé dans l'espace... C'était parti.

Il ne me restait plus qu'à raconter les histoires d'un groupe de Terriens, mes PJ à moi, en quelque sorte, aux prises avec ces Saturniens et les Soviétiques...

Alors que les joueurs et lecteurs de la Brigade se rassurent, le fascicule est différent du scénario. Il en reprend la trame mais l'univers n'est pas tout à fait le même, et il s'y passe plein de choses, le format permettant de bien poser l'histoire, les lieux, les péripéties... 
Et l'initié saura goûter quelques clins d’œil: autant à la Brigade qu'à mon petit univers personnel, que je construis peu à peu, au fil des publications... 

Avec ce texte, j'ai voulu replonger dans le merveilleux scientifique que j'aime, ce space opera rétro, qui se construit sur l'aventure, les peuplades exotiques au fin fond de l'espace et tout ça à un rythme échevelé. Ça bouge beaucoup. Les personnages sont, j'espère, hauts en couleur et les autochtones surprenants... Il s'agissait pour moi, comme je l'explique à la première page, de rendre hommage autant à Jean de la Hire et sa Roue Fulgurante donc, qu'à Gustave Le Rouge et son diptyque martien. Enfin, afin d'essayer d’insuffler une petite touche moderne, aussi modeste soit-elle, j'ai pioché dans une série que j'adore, Doctor Who, série virtuose et ô combien déscrupulisatrice dès qu'il s'agit de plonger dans les situations totalement délirantes. En écrivant, j'avais également les images de Greg Broadmore, notamment dans les carnets de Dr Grordbort. Voilà pour les inspis...

Vous pouvez déjà précommander le fascicule sur le site du Carnoplaste, par là
Il est même possible de se procurer l'affichette et le magnet pour coller sur votre frigo, voire votre prothèse crânienne en fer (si vous en avez une).


* *
*


Je serai au salon ImaJn'ère d'Angers pour dédicacer ce roman les 25 et 26 avril.
Je serai notamment sur le stand TRASH, sur le stand des Indés de l'Imaginaire et sur ma table d'invité (oui, je serai trois). Et je crois même que j'aurais le plaisir de participer à une table ronde, un duel, comme ils disent, ces pieds-tendres !

Après avoir malheureusement manqué le très beau festival de Meyzieu, c'est donc pour moi l'occasion de débuter l'année des salons.

Cette année, je serai également aux Imaginales, du 28 au 31 mai, à Épinal. Et enfin, aux Futuriales d'Aulnay-sous-Bois le 13 juin,

Voici pour les salons de ce premier semestre, à priori.  



* *
 * 


Le Merveilleux-scientifique: je devrais vous reparler sous peu de ce courant littéraire dans le cadre d'une nouvelle publication, prévue pour cette année. Donc à suivre...
Et niveau nouvelles, je devrais avoir le plaisir d'en signer aux moins deux autres cette année. 

Sinon, question romans, ça avance. Le Chemin des Monstres est terminé depuis un petit moment. Il est actuellement en cours de relecture. Puis suivront les corrections et enfin, il partira à la recherche de son éditeur avant juin. 

Pour les autres romans, pas de news. Et comme on dit "pas de nouvelles, pas de nouvelles". 

Ce qui ne m'empêche aucunement de reprendre la route. Cette fois-ci, direction les derniers feux du Swingin London. 1971, ésotérisme à l'ancienne, espionnage, démons, programme spatial anglais... Imaginez une sorte de James Bond (époque Roger Moore), avec Christopher Lee (oui, L'Homme au pistolet d'or, je vous vois venir) mâtiné de films de la Hammer, de Black Sabbath en fond sonore et un peu d'Hellboy (parce que bon, sans Hellboy, tout est si fade). Nappez d'autres trucs typiquement 60-70's que j'aime (mais c'est mon ingrédient secret) et enfournez le tout à haute température (niveau infernal). Durée de cuisson prévue: quelques mois.
Quelques mois car j'ambitionne de livrer un gros bouquin, comme le Dernier Vodianoï. Ce projet-là a la densité nécessaire, je pense, pour proposer un beau bébé. 
Je me ferai le plaisir de venir en reparler !

Sinon, question chroniques, en dehors des 5 albums du mois, je continue de tenir ma rubrique "Dans la bibliothèque à Pépé" dans la Tête en Noir, où j'explore les romans policiers de mon grand-père... La tête en noir, c'est par là
Après un polar intimiste pour le numéro 172, c'est à un véritable condensé d'action, de sexe et d'action et de sexe et de... action que je vous convie pour le 173 avec le Bébé Guernica, un sacré numéro, ce gaillard. Et mazette, quel bel homme !


* *
*


Enfin, quelques nouvelles de TRASH ! Nous sommes évidemment toujours là. Nous bouclons actuellement les trois prochaines parutions, qui seront, très logiquement, disponibles fin avril. 

Deux titres annoncés, un troisième révélé après demain puis nous vous présenterons les couv. Suivez la page facebook pour vous tenir au jus (de cervelle) - bientôt 600 likes...




Voilà, je pense avoir fait le tour...

A très vite ! 



2 commentaires:

  1. "Soviets sur Saturne" en promo sur la page d'accueil de l'Écritoire des Ombres durant une quinzaine de jours. Au plaisir de te rencontrer à Angers. À bientôt. Et vivent les légumes verts. Même bouillis. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Zaroff pour cette mise en lumière ! Je m'en vais relayer ça très vite.

      A très bientôt, oui, j'ai hâte :)

      Supprimer