lundi 21 mai 2012

Du Sang et des Armes, une nouvelle aventure du Nyctalope

Jean de la Hire, écrivain quasi-oublié du début du XXème siècle est notamment l'auteur d'un héros qui n'a pas été retenu au panthéon des personnages de fiction emblématique, Léo Saint-Clair, alias Le Nyctalope.

Et pourtant, il s'agit non moins que du premier véritable super-héros. Et oui, camarades, le premier personnage à disposer ainsi de capacités surhumaines, d'une double identité et de tous les éléments de ce que constitueront par la suite les marques distinctives des super-héros.
Léo Saint-Clair, alias le Nyctalope est donc, cocorico, le premier de ces gens là. Il ne porte pas encore de costume moulant et coloré par contre mais c'est bel et bien un personnage haut-en-couleurs qui alterne les aventures d'espionnage et les voyages spatiaux jusqu'à Mars, entre autre. Le Nyctalope a en effet, vécu un grand nombre d'aventures, dans autant de romans jusqu'à cette triste nouvelle finale qui le vit, tout comme son auteur, collaborer avec les sinistres puissances de l'Axe durant la Seconde Guerre Mondiale.

Pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur le personnage, je les renvoie à cet ouvrage, Le Nyctalope: L'Univers Extravagant de Jean de la Hire, d'Emmanuel Gorlier, LE spécialiste du Nyctalope.

Ce personnage vit, depuis quelques années, de nouvelles aventures, sous la plume d'auteurs divers et variés (dont Emmanuel Gorlier, d'ailleurs), pour des pastiches dans lesquels Léo Saint-Clair croise d'autres personnages de son époque ou continue ses pérégrinations dans le futur, dans le passé, ailleurs, sur Mars ou moult temps et lieux... Et ce, chez l'éditeur passionné, Rivière Blanche.

Par le passé, pour mon tout premier texte publié, j'avais eu l'occasion de me pencher sur l'ennemi du père de ce personnage. J'avais ainsi évoqué la fin tragique de l'Hictaner, celui qui faisait figure de premier véritable ennemi super-héroïque, puisqu'il s'agissait d'un cobaye à qui on avait greffé des branchies de requin. Ainsi, dans  L'Heure du Squale (traduite aux Etats-Unis sous le titre The Season of the Shark), l'Hictaner tentait d'accomplir sa vengeance tandis qu'il mutait irrémédiablement. Ouvrage disponible ici.

J'ai eu le plaisir de revenir à l'univers foisonnant de Jean de la Hire pour un second texte, Du Sang et des Armes. Cette histoire fait intervenir Léo Saint-Clair en Vendée, autour du château de Tiffauges, triste demeure du sinistre Gilles de Rais et ce, juste avant le déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale. Modestement, il tente d'avancer un élément qui pourrait éventuellement avoir pesé dans la balance dans la décision de Léo Saint-Clair de collaborer avec les Allemands. De l'aventure, du mystère, un peu de sang et même du patois vendéen, grâce à l'aide de mes beaux-parents.

A noter que le recueil intègre également un texte de Robert Darvel, auteur et éditeur du Carnoplaste, qui publie notamment les aventures de Green Tiburon.

L'ouvrage, disponible en juin, peut d'ors et déjà se commander ici. Toujours chez Rivière Blanche.

J'espère que ce petit billet vous aura donné envie sinon de lire mon travail mais surtout de vous documenter sur cet étrange personnage, une figure de l'imaginaire populaire français que le temps a recouvert d'une chape d'oubli, même si Le Nyctalope a quand même eu les honneurs de figurer dans la bande-dessinée La Brigade Chimérique, de Serge Lehman, Fabrice Colin et Gess, chez l'Atalante. BD qui s'est attachée à faire revivre, dans un univers métaphorique inspiré par les années 30, la plupart des grands personnages de l'âge d'or du Merveilleux scientifique dont notre Léo Saint-Clair, dans un rôle fort à propos de leader tourmenté d'une France qui se cherche...




2 commentaires:

  1. Question de débutant (et qui plus est de débutant qui pourrait certainement se taire et faire une recherche Google mais bon hein) : on trouve du Jean de la Hire en ebook de nos jours ?

    RépondreSupprimer
  2. Alors, perso, je n'en ai pas trouvé. Je n'ai pas cherché spécifiquement, j'avoue mais si j'en avais trouvé, j'aurais récupéré les textes. Je pense que le monsieur n'est pas assez connu et/ou apprécié pour avoir ses textes ainsi retapés. Moi, j'en trouve sur ebay et chez des bouquinistes (et je parle de ses romans pas des fascicules qu'il a publiés par milliers).

    RépondreSupprimer