samedi 3 décembre 2011

Grindhouse, sangliers, kir framboise, nain déguisé et actualités.


Votre serviteur est sur le départ vers de lointaines contrées isolées, dans lesquelles on peut croiser une harde de sangliers tueurs, des pintades agressives adeptes de boules à facettes voire combattre des araignées gigantesques passionnées par des caleçons sagement pliés dans un sac de voyage.




Et tout ça pour quoi ?

Pour vous, pardi.

Afin de vous offrir un nouveau récit, un nouveau fascicule. C'est encore un peu top-secret mais j'espère pouvoir vous en dire plus bientôt. Aucune date de sortie n'est prévue, et pour cause, l'écriture de cette histoire va avoir lieu la semaine prochaine, dans l'endroit isolé en question. Il est question de vengeance, de récit grindhouse et de nain (au singulier).

Il ne s'agit pas d'une historieta de Green Tiburon mais d'un nouveau héros, le temps d'une seule histoire. Cela dit, l'imagerie, l'inspiration viendra elle aussi du cinéma mais d'un tout autre courant. Toujours dans le bis, entre la série B et la série Z, rassurez-vous (ou pas).

En attendant, un peu d'actualité :

Luchadores, le jeu de rôle, gros et beau bouquin de 325 pages, avec encart couleur, couverture couleur et écran trois volets, sera disponible à partir du 10 décembre environ. Il est déjà possible de l'acheter en précommande (et ainsi de le recevoir au plus tôt avec en plus un petit cadeau) à cette adresse, Pulp Fever Editions au prix de 35,90€.
A l'heure où nous parlons, 50% des exemplaires ont déjà trouvé acquéreur. Et c'est un immense plaisir que d'écrire ces lignes.
Les trois Ultimos que nous sommes (Romain d'Huissier, Willy Favre et moi-même) nous penchons déjà sur le suivi. Romain a bouclé un scénario pour le ezine Le Maraudeur, Willy et moi-même travaillons sur un scénario Di6dent et je suis également en train de boucler un scénario pour un autre ezine (vu que c'est le premier numéro, je préfère ne pas encore dire son nom, afin de ne pas griller la campagne de comm' des parents de ce mag). Et c'est loin d'être fini !

Le fascicule Green Tiburon numéro 2, intitulé : Operación Déluge Atomique sortira logiquement en janvier. Une nouvelle histoire complète, une nouvelle aventure pour Green Tiburon, qui peut (et là, je parle aux rôlistes) servir d'inspiration à un scénario pour Luchadores. Pour les lecteurs qui ont le (bon/mauvais) goût de n'être point rôlistes, ils pourront bien entendu déguster cette aventure comme la précédente, confortablement installés dans leur(s) fauteuil/lit/chiottes. Bien évidemment, ce sera chez Le Carnoplaste.

Je suis en attente de la réponse de Parchemins et Traverses quant à la nouvelle que j'ai envoyé, Mort-terrain. Cette nouvelle, qui se déroule dans un goulag
soviétique durant les années 30, est en quelque sorte la préquelle du roman sur lequel je compte travailler sous peu. Histoire de se faire un peu la main sur cet univers. La réponse de l'éditeur ne devrait plus tarder.

J'ai commencé un court roman (je vise les 250.000 signes maximum) qui se déroule dans l'univers des generator parties, dans le désert californien. Ambiance à la Tarantino, gueules de portes-bonheur rednecks, délires psychotropiques et rock'n roll seront, je l'espère, au programme. Déjà 50.000 signes vers lesquels je reviendrais aussitôt le fascicule achevé.

Un petit rappel, Dimension Super-Héros est sorti et toujours disponible, n'hésitez pas à (re)découvrir ces personnages vivre de nouvelles aventures sous la plume d'auteurs talentueux.

Et last but not least, j'aurais le plaisir de te rencontrer, toi, cher lecteur de ce blog et fan de catcheurs, de nains,
de monstres qui trainent dans le métro parigot et de bébés à deux têtes, à Sèvres, aux 8èmes Rencontres de l'Imaginaire, samedi 10 décembre 2011, toute la journée. Enfin, si je survis aux sangliers.

Et quelque chose me dit que Green Tiburon sera là lui aussi.

4 commentaires:

  1. Pas forcément client pour Luchadores (ce doit être le seul jeu que vous avez sorti qui ne me titille pas plus que ça) mais grosse attente sur la nouvelle et le roman ! Je suis devenu fan de cette période ... grâce à Warsaw d'ailleurs ;)

    RépondreSupprimer
  2. ... Et pour me rendre compte que ce n'est pas du tout ça qu je voulais dire ... mais l'mabiance Tarantino / Rodriguez me fait bien envie (dans la veine d'un Livre sans Nom ?). Bon courage en tout cas !

    RépondreSupprimer
  3. Tu vas faire une retraite dans la jungle guyanaise pour écrire ce nouveau fascicule !!! Tu pousses vraiment très loin le professionnalisme et ton travail de documentation. (:-)

    RépondreSupprimer
  4. Merci Syzia ! j'espère pouvoir te présenter ce boulot un de ces quat.
    @ Fabien: quand même pas, en Bourgogne, ça suffira ! ;)

    RépondreSupprimer