mardi 19 juillet 2011

Les cerises sur le gâteau...

Quand je suis venu à bout du premier fascicule de Green Tiburon, j'achevais le plus long texte que j'avais jamais écrit.
Oh, je vous vois venir. 130.000 signes, c'est quand même pas la mer à boire. J.K. Rowling, c'est sa liste de course, hé !
Certes.
Pour tout dire, j'avais déjà écrit plus (un peu plus) mais dans le domaine du jeu de rôle. Dans le domaine littéraire, je n'ai (pour l'instant) écrit que des nouvelles d'environ 30.000, 35.000 signes.

Donc boucler ce texte était déjà une petite fierté pour moi.
En plus, j'ai eu la chance de bosser sur un univers et des personnages que j'avais bien en tête, je savais où j'allais. Comme évoqué dans un article précédent, j'avais déjà travaillé sur ce genre d'aventure dans le blog que je tenais pour Green Tiburon, à présent fermé.

Bref, un travail qui fut très motivant, une relecture de l'éditeur très précise m'ont permis de boucler un texte dont je suis particulièrement fier et dans lequel j'ai mis beaucoup de ce que j'aimais. La luchasploitation, la série télé Angel, un regard un peu moderne, du Guillermo del Toro (y'en a toujours, forcément). Et tout ça sans compter la superbe couverture de Willy Favre. C'était pour moi l'occasion d'aborder ces costauds masqués qui luttent contre des monstres pas très bien faits dans des films fauchés mexicains des années 70. Certains connaissent, beaucoup n'ont jamais entendu parler de Santo et de Blue Demon. J'espère que mon boulot leur donnera envie d'en regarder au moins un.

J'attendais donc avec impatience les retours.
S'il est à parier que certains se battent les couilles avec une pelle à tarte des aventures de Green Tiburon, les bon chiffres de vente du fascicule (c'est ce que m'a dit Robert Darvel, que j'ai réussi à joindre alors qu'il était en train de faire un bain de soleil sur le mont Olympus) me laissent à penser que plusieurs ont été intrigués par ce nouveau fascicule.
Donc oui, j'attendais les retours avec beaucoup d'impatience. C'est plutôt logique quand on a fait un boulot dont on est fier, dans lequel on s'est investi et qu'on a envie de jeter à la face du monde en poussant des petits cris aigus.
Les retours... Ceux de ma famille, déjà, à qui je pouvais *enfin* proposer de lire mon travail sans que ce soit un jeu de rôle mais aussi bien évidemment des retours des potes et aussi de personnes dont je suis moins proche, des retours de lecteurs, souvent plus objectifs, moins amicaux.

J'en ai déjà quelques uns, plutôt positifs, de manière informelle, dans mon entourage (mais je vois mal un collègue que j'apprécie ou ma belle famille me dire que j'écris de la boue).

Également, deux personnes ont pris le temps d'en causer sur leur blog respectif.

Rom1, mi hermano, qui a servi d'inspiration au valeureux Black Torpedo, a écrit un très bel article qui prolonge un peu l'univers évoqué:

http://rom51.blogspot.com/2011/07/las-historietas-de-green-tiburon.html


Jean Luc Boutel, l'éminence grise du Club des Savanturiers, le seul club qui compte sur Facebook, a pris sa plume numérique pour écrire aussi un article à propos du fascicule sur son blog:

Lienhttp://merveilleuxscientifiqueunblogfr.unblog.fr/2011/07/19/les-coup-de-coeur-du-moigreen-tiburon-contre-la-pieuvre-carnivore-de-santa-zanya/

Merci à vous deux pour ces retours. Ils sont extrêmement motivants et je ne me lasse pas de les relire en caressant les revers de ma robe de chambre, tout en soupesant mon verre de brandy d'une main distraite.
Cela me donne envie de me surpasser pour la suite ou tout du moins de tenter de faire aussi distrayant.

En avant première, je peux vous dire que si elle se fait, il y aura un mini (un luchadore nain, évoqué dans le premier fascicule), une base sous-marine et des louves garoues du KGB.
Restez tuned donc !

Et n'hésitez pas, amis lecteurs, à laisser un petit mot pour donner votre avis vous aussi. Soyez assurés que j'effacerais tout avis qui n'est pas assez enthousiaste.

Nan, c'est pas vrai. Je n'effacerais que les éventuels avis insultants.

8 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Héhé c'est vrai que ça doit motiver d'avoir fait un truc comme ça et d'avoir de bons retours et surtt de bons chiffres de vente !
    Je te donnerai mon (humble) avis sur ton BB prochainement !
    A bientôt !

    RépondreSupprimer
  3. En fait, WarsaW, finalement, ça fait plus mais pas énorme. J'ai du écrire environ 200.000 signes. Le reste, c'est Willy :)

    RépondreSupprimer
  4. Nous avons acheté chacun notre exemplaire avec Céline.
    Pour ma part je l'ai lu lundi matin (et oui j'ai avalé tes 130.000 signes dans la matinée, c'est beau d'être en vacances !). C'est du super boulot et ça fait plaisir de pouvoir lire ton travail !
    Nous attendons le prochain fascicule avec beaucoup d'impatience.

    Jonathan et Céline

    RépondreSupprimer
  5. Il faut vite que je me le procure ! =D

    RépondreSupprimer
  6. Merci Jo ! J'espère que cela t'a plu. La suite est effectivement prévue !

    @ Denis: oui, y'a intérêt ! Sinon, je file ton adresse à Green Tiburon !

    RépondreSupprimer
  7. Bonne lecture ! :)

    La suite est en cours d'écriture.

    RépondreSupprimer