jeudi 26 mai 2011

Entrée - Plat - Dessert

Oui, mes amis. Avec moi, vous avez le menu complet de mes publications cet été.
Je sais que ceux du fond sont un peu perdus mais qu'ils brûlent d'envie de se procurer mes écrits pour les déguster à l'ombre d'un parasol, les pieds enfouis dans le sable chaud, avec ce con d'à côté qui fait que de secouer son drap de bain et que voila, merde, j'ai du sable plein les dents, fait chier !

Donc un petit billet pour récapituler.
Par ordre de parution:

- Les Compagnons de l'Ombre, tome 8.

Ces recueils de nouvelles permettent de revisiter les héros (oubliés mais aussi plus connus) et de les faire se croiser au cours d'aventures inédites. On peut découvrir ainsi la rencontre entre Batman et le Nyctalope, Milady et un profond ou encore Judex et les Vampires de Mars... Bref, un mix un peu comme dans la Ligue des Gentlemen Extraordinaires.
L'univers est parfois (gentillement) délirant mais un gros travail de Jean-Marc Lofficier est fait pour qu'il garde le maximum de cohérence.

Mon récit évoque la fin de l'Hictaner. Ce personnage apparait pour la première fois dans un roman de Jean de la Hire. C'est un homme-requin créé à base de greffes par un moine fou et son acolyte afin d'explorer les trésors sous-marins. Dans le roman, l'Hictaner est défait par le père du Nyctalope (le véritable premier super-héros, français, ma bonne dame) et part vivre à Tahiti avec sa femme et sa gamine. Et il meurt lors d'un cyclone à la toute fin du XIXe siècle. Son trépas est évoqué rapidement dans un roman du Nyctalope.
Voila les éléments dont je disposais.
Ma nouvelle s'intitule "L'Heure du Squale". C'est la première (chronologiquement) du petit carnet consacré au Nyctalope, menu spécial de ce huitième tome. Vous pourrez donc découvrir les circonstances tragiques de la dernière mission de l'Hictaner et son sacrifice. J'espère que mon récit est émouvant, j'ai tout fait pour en tout cas.
Et je suis très fier du résultat. J'en profite pour remercier Jean-Marc car c'est lui qui m'a soufflé le pitch et les éléments à respecter.
Vous pouvez le commander à cette adresse (ou le trouver dans une des quelques librairies qui le diffusent):
http://www.riviereblanche.com/compagnons8.htm
Pour 20 euro, vous avez une bonne douzaine (minimum) de nouvelles sur environ 300 pages.
De quoi découvrir des héros oubliés, redécouvrir vos héros favoris dans des aventures trépidantes.
Et évidemment, si vous tombez dedans, il y a 7 volumes avant qui n'attendent que vos yeux pétillants.





L'anthologie Muséums



Cette anthologie, éditée par Malpertuis, a pour thème les muséums et leurs vitrines abritant des objets parfois poussiéreux, souvent mystérieux. Que cache ce vestige inca, cette statuette vaudou ou encore ce fossile de trilobite ? Hein ?
Et ce bébé à deux têtes, il est pas bizarre à flotter dans son formol ? On dirait qu'il nous regarde...
Tout le long de ces 34 récits sur 412 pages, vous allez explorer quantité de muséums étranges, flippants ou empreints d'une sourde mélancolie.
Mon récit se nomme "Bicéphalite" et se déroule dans le muséum d'histoire naturelle de La Rochelle. Il est consacré à un bébé à deux têtes qui était encore exposé il y a peu dans ce muséum.

Disponible chez Malpertuis donc:
http://www.ed-malpertuis.com/spip.php?article40
18 euro.





Las Historietas de Green Tiburon, vol 1:
Green Tiburon contre la pieuvre carnivore de Santa Zanya.


J'en ai déjà causé dans ce blog donc je ne m'étends pas sur le sujet mais j'en profite pour vous montrer la couverture et le 4e de couverture.
Disponible chez le Carnoplaste, 40 pages, 6,50 euro.
http://www.lecarnoplaste.fr/





Tout au long de ces récits, j'ai essayé d'insuffler un esprit un peu "pulp".
Vous verrez qu'on y croise souvent des créatures étranges, monstrueuses, sous-marines (je n'aime pas l'eau et pourtant elle m'attire, je crois qu'à la lecture de ces récits, cela en devient évident).
J'ai rédigé ces premiers récits avec en tête la volonté de proposer des histoires aux ambiances bien établies.
Je pense à Lovecraft, dont l'influence est indéniable dans ces récits et parfois même affichée sans scrupule ni vergogne. Mais aussi à Guillermo del Toro, dont l'horreur empreinte de féerie et le fantastique cthulhien un peu mis au goût du jour me séduisent plus que jamais.
Ainsi, Bicéphalite est très influencé par l’Échine du Diable. Green Tiburon contient de bonnes doses d'Hellboy et Les Compagnons de l'Ombre aussi.
J'espère qu'ils sauront vous intéresser et vous donner envie de passer de l'un à l'autre et d'attendre les suivants avec impatience.
Je suis en tout cas à votre disposition pour en discuter ici, répondre aux questions et tout le toutim.

Bonne lecture !

7 commentaires:

  1. Rhô mais comment il se la joue à poster des couvertures en rafale comme ça !

    Comment ça, jaloux, moi ? Mais pas du tout. Au contraire, je me réjouis de voir que ton talent trop longtemps cantonné aux pages constellées de tableaux abscons des publications rôlistiques éclate enfin au grand jour ! Sincèrement.

    (Arriviste.)

    RépondreSupprimer
  2. Alors Rom1 va encore dire que je me justifie (;)) mais je tiens à préciser que j'ai fait ce billet car plusieurs personnes de mon entourage m'avouaient qu'ils ne comprenaient rien à mon actualité. 3 sorties très spécialisées en peu de temps, avec un homme requin, un catcheur à masque de requin, un bébé à deux têtes, y'a de quoi perdre n'importe qui qui suit pas trop. :)

    RépondreSupprimer
  3. Tu n'as aucun besoin de te justifier, Julien. C'est plus que normal de parler de tes sorties sur ton blog.

    C'est même nécessaire : avec tes productions dans la nature, des gens vont te chercher sur le net pour savoir où ils peuvent trouver plus de requins catcheurs à deux têtes.

    (D'ailleurs, tu as pensé à mettre les couvertures dans la barre de droite ?)

    RépondreSupprimer
  4. Vraiment chouette de voir toutes ces publications. ;)

    RépondreSupprimer
  5. Denis "Taho"30 mai 2011 à 11:10

    Félicitations, Julien ! =D

    Ca me fait bien plaisir de voir que ça tourne pour toi, c'est mérité.

    Aujourd'hui, des nouvelles ; demain, des romans ; et ensuite... LE MONDE ! (fufufufufu *rigole dans son petit doigt*)

    RépondreSupprimer
  6. Pour ton obsession pour les créatures sous marines, ne serait - ce pas tes origines rochelaises qui parlent ?

    RépondreSupprimer
  7. @ Denis: merci (mais j'espère que tu penseras à moi quand tu domineras le monde, notamment parce que j'ai un chat blanc !!) :)

    @ Fabien: tout à fait possible. J'ai toujours aimé l'océan mais c'est aussi quelque chose d'assez flippant donc oui, je pense qu'il y a un lien !

    RépondreSupprimer