lundi 7 mars 2011

Le poids des mots.

Les mots, c'est comme les Auvergnats, c'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes. Surtout au dos. Trimballer plein de bouquins dédicacés, c'est recommandé par l'association officielle de tasseurs de vertèbres.

Ce week-end, c'était Zone Franche à Bagneux. Un salon littéraire consacré à l'imaginaire et cette année, plus particulièrement sur le thème du héros. L'occasion de croiser quelques amis, de se faire quelques contacts et de concrétiser quelques projets.

Avec ce bon vieux yno (je sais pas encore mettre des liens à cliquer alors imaginez Blade), Rom1 (imaginez Tolkien en robe de chambre avec une pancarte pro-vegan), Mme Rom1 (imaginez un téléobjectif monté sur une jeep), Denis (bon, ben comme d'hab, Docteur Denfer) et Mme Denis (Par respect pour cette personne que je ne connais encore que peu, je dirais simplement qu'elle pourrait porter une sorte de barbe postiche pointue), nous avons écumé les allées. Trop de rencontres et de bavardage, il nous a bien fallu deux jours pour explorer tous les stands et discuter avec les gens.

Ca me donne l'occasion de récapituler les différents projets:

- J'ai eu le plaisir de concrétiser pour de bon un projet qui me tient à cœur et qui traite de créatures aquatiques et de héros masqués mais pas Batman.
- J'ai pu apprendre qu'un autre de mes textes pour une anthologie (Muséum chez Malpertuis) est toujours dans la course (c'est une histoire de bébé à deux têtes, d'ethnographie et de malédiction et ça se passe chez moi, dans ma ville natale).
- J'ai aussi pu rencontrer l'autre éminence grise de Rivière Blanche avec qui nous avons discuté à propos d'une anthologie que Rom1 et moi-même dirigeons (ça cause de super-héros des années 70, des monstres de guerre extra-terrestres, des créatures polymorphes qui font fondre le métal, des gladiateurs de bronze et un homme avec une moto, entre autre. Peut-être pas le mec à moto en fait).
- Enfin, j'ai pu évoquer mon texte pour les Compagnons de l'Ombre n°8. L'Heure du Squale met en scène l'Hictaner, l'homme-requin ennemi du père de notre Nyctalope national, enquêtant sur des vagues de disparition à Tahiti en 1895.

Nous avons pu croiser Eric qui revenait de 5h de vol depuis Bruxelles (oui, il a pris des billets pas chers chez Air Koryo, la compagnie de ce bon vieux Kim) et Ghislain sans son bodhran.

Toutes ces discussions ont été entrecoupées de pauses culinaires hallucinantes tellement c'était cool (japonais, tex-mex, chinois). C'était délicieux.

Deux jours bien trop courts pour avoir de vraies bonnes discussion, qui m'ont ruiné le budget (difficile de résister à certains romans quand la couverture est superbe, le quatrième de couv intéressant et l'auteur présent pour dédicacer), qui m'ont permis de travailler mes muscles épaulaires (si, si, ça doit se dire) mais qui furent l'occasion de passer de très bons moments, en bonne compagnie.

Je re-signe direct pour le prochain rdv du genre (à moins que... mais je dis "to be continued").



Pour le choc des photos, faudra aller là:
http://taratata-blablabla.blogspot.com/ ou là:
http://wonderjol.tumblr.com/archive

7 commentaires:

  1. Claro hombre, c'était un grand moment entre amis.
    Moins définitif que Sèvres niveau contact et opportunités mais bon, montrer nos têtes de winners n'est jamais inutile !

    RépondreSupprimer
  2. Remarque, les opportunités de Sèvres, on en a relativement fait le tour ;)
    Et puis, c'était le premier salon. Là, je pense que ce sera plus comme Bagneux à présent. Contacts divers, discussions, présentations... Mais ça me plaît bien de rencontrer tout ce monde et de ramener de beaux livres.

    RépondreSupprimer
  3. Ouaip ! On est sur la bonne voie, les gars ! =D

    Tous publiés en 2012 !

    RépondreSupprimer
  4. Rom1 a raison, Julien a raison, Denis a raison.

    Je suis d'accord.

    RépondreSupprimer
  5. Les créatures aquatiques et les héros masqués : tu serais le prochain scénariste de Namor chez Marvel ? Elle était facile, je le reconnais.

    RépondreSupprimer
  6. Scénariser des BD ne m'intéresse pas vraiment pour l'instant, je dois avouer. En plus, je ne connais pas ce personnage. Pas du tout.
    Désolé mais ce n'est pas ça.

    Je t'en révèle un peu plus: ça cause de luchadores et ce sera dans un format qui fut très populaire à une époque.

    RépondreSupprimer